Skip to content
Travailler à se rendre malade

Travailler à se rendre malade, c'est terminé.

131 000 RAISONS
D'UNIR NOS FORCES

FIQ
APTS

Travailler à se rendre malade, c'est terminé.

Travailler à se rendre malade

131 000 RAISONS
D'UNIR NOS FORCES

FIQ - APTS logo

Travailler à se rendre malade c’est terminé!

10 septembre 2019

Devant la délégation APTS, notre présidente, Carolle Dubé, et celle de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), Nancy Bédard, ont dévoilé aujourd’hui le slogan choisi pour mieux défendre les 131 000 membres des deux organisations dans la ronde de négociation du secteur public qui s’amorce.

«Travailler à se rendre malade, c’est terminé», voilà un slogan qui rejoint les préoccupations de nos membres et de la population, défend Carolle Dubé, qui estime qu’améliorer les conditions de travail et d’exercice du personnel, c’est aussi améliorer la qualité et l’accessibilité des soins et des services offerts à la population.

Travailler à se rendre malade c’est terminé!

«La prochaine négociation sera déterminante non seulement pour nos membres, mais également pour le réseau, durement sollicité ces dernières années, ont fait valoir mesdames Dubé et Bédard. Il est fondamental que nos gens puissent bénéficier d’un rattrapage salarial important, améliorer leur pouvoir d’achat et participer davantage, eux aussi, à la vitalité économique du Québec.»

Au cours des prochaines semaines, les membres de l’APTS et de la FIQ pourront s’exprimer sur une série de recommandations adoptées aujourd’hui par leurs instances respectives, réunies au Palais des congrès de Montréal. La consultation portera sur les quatre matières intersectorielles, soit les salaires, la retraite, les droits parentaux et les disparités régionales.

Rappelons que l’APTS et la FIQ sont réunies aujourd’hui pour consulter leurs délégations sur les demandes qu’elles vont déposer plus tard cet automne dans le cadre des négociations avec le gouvernement. L’APTS et la FIQ ont conclu une alliance en vue de ces pourparlers importants qui débuteront dès la fin octobre. Elles parleront d’une même voix au nom de leurs 131 000 membres.