L’alliance APTS-FIQ ne participera pas aux forums du Conseil du trésor

10 janvier 2020

Montréal  – À la suite de sa rencontre avec les représentant·e·s du Conseil du trésor, l’alliance APTS-FIQ a pris la décision de ne pas participer aux forums de discussion de ce dernier dans le cadre de la négociation en cours. Pour les deux organisations syndicales, la mission et les pouvoirs octroyés à ces forums ne permettront pas d’atteindre leurs propres objectifs de négociation, c’est-à-dire d’offrir des conditions de travail à leurs membres leur permettant de dispenser des soins et des services de qualité, sécuritaires et accessibles à la population.

APTS et FIQ au dépôt des demandes négo «Rappelons que toutes les organisations syndicales ne sont pas invitées aux trois forums déterminés par le gouvernement. Chacune d’elles a pourtant un membership dont la composition est différente et pour lequel les problèmes, les enjeux et les solutions sont spécifiques. Il est essentiel que chaque organisation puisse aborder toutes ses questions à sa table sectorielle», de déclarer conjointement Andrée Poirier et Nancy Bédard, respectivement présidente de l’APTS et de la FIQ.

Pour les deux organisations syndicales, le temps presse et les problèmes dans le réseau de la santé et des services sociaux sont criants. «Les professionnel·le·s en soins ainsi que les professionnel·le·s et technicien·ne·s en santé et services sociaux se rendent malades à travailler dans des conditions exécrables. Nos membres ont droit à un processus de négociation respectueux et rigoureux. Il est évident que ces forums de discussion ne feront que multiplier les lieux de négociation, enlever du pouvoir aux tables prévues à cet effet et allonger inutilement le processus. Nous sommes prêtes à négocier maintenant», de conclure les deux présidentes.

 

À propos de l’APTS et de la FIQ

L’APTS regroupe et représente quelque 55 000 professionnel·le·s et technicien·ne·s qui offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale, de soutien clinique et de prévention à travers tout le réseau. La FIQ, de son côté, réunit 76 000 membres infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques œuvrant dans les établissements de santé aux quatre coins du Québec.